fr | en | sp | de

L'Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge

1985


De Hélène Cixous, mise en scène d'Ariane Mnouchkine, musique de Jean-Jacques Lemêtre, décor de Guy-Claude François, costumes de Jean-Claude Barriera et Nathalie Thomas, figures et masques d'Erhard Stiefel.

Création le 11 septembre 1985 à la Cartoucherie.

Tournée 1986 : Amsterdam (Holland Festival), Bruxelles, Madrid, Barcelone.

 108 445 spectateurs.

En janvier 2007, le Théâtre du Soleil et l'école Phare Ponleu Selpak de Battambang décident de travailler ensemble à la recréation en khmer de la pièce avec des artistes cambogdiens.

 

Retrouvez l’histoire de cette recréation sur Sihanouk, archives inachevées, un site de ressources que nous avons entièrement dédié à cette aventure théâtrale.


Des documents à voir ou à écouter

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

Une étincelle inextinguible

Le Cambodge, pays des Khmers, antique royaume paysan, a pour fatalité sa situation géographique tout contre le Vietnam. Viennent les guerres Indochinoises. Après la France, les États-Unis s'attaquent au Vietnam communiste. Le Cambodge neutre est emporté dans la tempête. Pour l'atteindre, l'Amérique n'hésite pas à lui passer sur le corps et à le piétiner. Cette tragédie engendre une tragédie plus amère encore. Fuyant l'Amérique, le peuple khmer se retrouve dans les bras meurtriers des Khmers rouges, effrayants nourrissons de l'idéologie communiste. De 1975 à 1979, le peuple khmer descend les degrés de l'enfer Pol Pot. Notre pièce s'achève le 6 janvier 1979, à l'orée de l'époque actuelle. 

Ce jour-là, le Vietnam, armé par l'URSS, s'empare du Kampuchea Démocratique de Pol Pot, rejette les Khmers rouges dans les maquis, sauve un reste de peuple à l'agonie. Et puis absorbe le pays. Car depuis 1979, il n'y a plus de Cambodge khmer. Le Cambodge est l'esclave du voisin vietnamien qui jadis, sous le nom d'Annam, rêvait de l'avaler. Cinq millions de Khmers contre 50 millions de Vietnamiens - tel est le chiffre du destin. En 1979 a commencé la troisième tragédie du Cambodge contemporain. Nous en ignorons la fin.

Hélène CIXOUS
(Extrait du programme du spectacle)

 

À lire

Téléchargements

Dans notre librairie