fr | en | sp | de

L'arbre à palabres

Ecrire un message

Toutes les palabres sont ici les bienvenues, et toutes sont publiées. Mais les palabres seulement ! Donc, si votre message n’apparaît pas instantanément c’est que, avant de le publier, nous avons besoin de nous assurer que ce n’est pas l’oeuvre d’un robot (!!) ou autre message de la famille des pourriels ou spams qui inondent et secouent parfois très fort notre arbre !

Ce week-end, j'ai visité la Tour de Babel. Par chance, Ariane était mon guide -funambule : je l'ai suivi aveuglément en veillant à ne pas céder au vertige émotionnel. J'ai inévitablement "pendulé" entre rires et larmes, fascination et horreur, attendrissement et révolte, vérité et scepticisme, réalité et théâtre. J'ai écouté les mélopées des Sirènes comme attachée aux gradins et spectatrice de l'Histoire de la Terre dont j'étais l'enfant. Des entrailles jusqu'au sommet spirituel de la visite, j'ai mesuré la fragilité de l'édifice. Le théâtre ne peut pas être qu'une utopie, il donne les clés pour réveiller notre foi en l'homme. Shakespeare, Molière, Tchekhov, Chaplin, Gandhi sont de ma famille si je le veux bien et cette galerie de portraits m'a aidé à grandir ; il ne tient qu'à moi d'élargir son arborescence et de la partager , il y a tant de belles personnes à rencontrer. Le théâtre est vivant. La musique, le chant et la danse enrichissent mon quotidien agnostique et m’aident à tenir debout. Mise en abîme ou machine à sentiments, le spectacle nous donne à voir le monde et le vivre. Le chantier n'est pas fini : à la fin de ce bout de chemin initiatique, Ariane nous a laissé un double des clés. J'avais envie de l'étreindre avec la troupe avant de partir mais je n'avais pas de mots assez grands. J'en avais rêvé adolescente : cette rencontre a été une évidence. Juste merci. J'espère que mon silence et mon émotion lui auront tout dit.

Géraldine B.

le 24/04/2018 à 8:59

Suite à la tribune de Madame Leïla Slimani, je me permets de lui transmettre par votre intermédiaire ce court poème hommage : À  Vida Movahed, à toutes celles qui en Iran ont enlevé leur voile Dresse toi ma jolie, Ma mignonne, Ma belle, Ma splendide, Mon ange Arrache ton voile, Montre-moi tes yeux Tes lèvres, Ta sombre chevelure Révèle ton beau visage À la lumière, Au vent, À l’absence de dieu Denis Infante

Denis Infante

le 15/03/2018 à 11:50

Magnifique spectacle ! Et émouvante soirée pour l'anniversaire d'Ariane... J'ai revu avec une grand joie au cœur les comédiens de la troupe qui nous encadraient lors d'un stage effectué en 2009, qui reste un grand souvenir ... Le temps passe, quel bonheur que le Théâtre du Soleil transmette par le monde ses valeurs d'humanité Toujours le même accueil chaleureux et bienveillant dans le théâtre, les délicieux plats indiens, et MERCI à toute la troupe dont le talent et la "présence" sur le plateau nous touchent, nous galvanisent, et nous rendent la vie plus intense!

Marie-Christine Lamartinie

le 03/03/2018 à 22:38

Je suis venue partager encore une fois la magie de votre Chambre en Inde, et je reviendrai encore avec mes étudiants en mars ... Je ne me lasse pas de l'immense joie, de l'énorme travail et du magnifique spectacle que vous offrez avec tant de générosité. Nous ressortons de La Cartoucherie bouleversés. Merci et bravo à tous. Par le hasard des programmations, le lundi suivant j'ai assisté à une danse extraordinaire sur l"exil, offerte par 3 danseurs syriens. Il s'agit de "Déplacement", mis en scène et imaginé par Mithkal Alzghair. Je me suis dit que si un jour le Théâtre du Soleil voulait parler de la Syrie, ces trois jeunes hommes incroyables seraient une merveilleuse et richissime rencontre... A bon entendeur salut !

Nadine

le 03/03/2018 à 11:16

Je suis rentrée hier pour la troisième fois dans votre "Chambre en Inde"... Merci, merci de vos multiples "grains de sable salvateurs"... Merci, merci de votre simple et vitale existence, de votre si solaire présence, de votre humanité dépassant les frontières, de votre engagement total... Avec toute ma fidélité, mon respect et mon amour. Nadia, 25 février 2018

Anonyme

le 26/02/2018 à 10:08

Merci pour avoir publié sur votre site la tribune de Leïla SLIMANI. Ainsi que, suite à la mort de Sonia DEBEAUVAIS, ces deux textes et ces deux brefs films qui témoignent de qui cette Dame était et de comment elle était. Nous lui sommes redevables à bien des titres

Sophie Moscoso

le 22/01/2018 à 16:08

Bravo pour ce nouveau site ! Tous mes meilleurs vœux à la troupe, que 2018 frémisse de projets et créations ! J'en profite pour vous dire que je chéris d'autant plus mon téléphone aujourd'hui que Mme Mnouchkine a "causé" dedans un soir de représentation d'"Une Chambre en Inde", pour demander gentiment à mon amie en retard quand elle arriverait. Elle ne s'en est toujours pas remise et moi non plus ! Je vous aime fort. À très vite !

Nem Ito (Céline A.)

le 11/01/2018 à 15:57

Je viens de découvrir votre nouveau site. J'en ai profité pour revenir séjourner un peu dans l'arbre, j'ai cherché les mots que j'avais pu y laisser, il y a quelques années. Il y en a beaucoup mais les retrouver me prendrait beaucoup de temps. Ce temps qui m'est peut-être compté en cette année 2018. J'espère revoir "Une Chambre en Inde"

Emmanuel

le 11/01/2018 à 9:29

Mazeltov pour le nouveau site ! Vraiment extra :) C'est un plaisir de naviguer de rubrique en rubrique, et de découvrir autant de photos, notamment celles de l'école nomade qui rappellent la joie de faire du théâtre et de partager ce savoir-faire avec tous les jeunes (et "toujours jeunes"!) enthousiastes autour du monde. Ca revigorerait presqu'autant qu'un spectacle... Mais en fait ça donne juste envie de vous retrouver, et j'ai hâte de revoir "Une Chambre en Inde" le 25 février prochain. A bientôt !

Nina

le 10/01/2018 à 18:30

Toute mon admiration pour le travail du théâtre du soleil car c'est vous qui m'avez fait aimer le théâtre. Gamin d'un quartier populaire de Creil je vous ai vus pour la première fois en 1972 à la Cartoucherie ! Mon admirable professeur de latin et de français avait emmené la classe et ce fut pour moi un véritable choc d'être entraîné dans le tourbillon de votre 1793. Je veux vous remercier, vous, Théâtre du soleil, les anciens comme les nouveaux, merci du fond du coeur pour ce que vous faites. Que les jeunes générations aillent au théâtre et le fasse vivre, notre liberté en dépend !

Jean-Paul LEGRAND

le 08/11/2017 à 14:20