fr | en | sp | de

Les Shakespeare
Richard II

1981

Traduction et mise en scène d'Ariane Mnouchkine, décor de Guy-Claude François, masques d'Erhard Stiefel, costumes de Jean-Claude Barriera et Nathalie Thomas, musiques de Jean-Jacques Lemêtre.

Création de RICHARD II le 10 Décembre 1981 à la Cartoucherie.

Création de LA NUIT DES ROIS le 10 juillet 1982 au Festival d'Avignon. Pièce jouée en alternance avec la précédente à la Cartoucherie.

Création de HENRY IV le 18 janvier 1984 à la Cartoucherie. Pièce jouée en alternance avec les deux précédentes.

Tournées 1982-1984 : Festival d'Avignon, Festival de Munich, Los Angeles (Olympic Arts Festival), Berlin (Berliner Festspiele).

253 000 spectateurs.

Des documents à voir ou à écouter

Extrait "Richard II" : La provocation Mowbray / Bolingbroke

Richard II : L'entrée de la cour (extrait)

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© michèle Laurent

© michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Michèle Laurent

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

L'histoire de Richard II


Devant Richard II, roi d'Angleterre, s'affrontent son cousin Henry Bolingbroke et Thomas Mowbray. Le roi empêche le combat et bannit les deux hommes. Puis il part réprimer une révolte en Irlande, après avoir affermé le royaume à ses favoris et saisi l'héritage du père de Bolingbroke, Jean de Gand. Sitôt Richard parti, Bolingbroke débarque en Angleterre avec une armée pour reconquérir son patrimoine. La noblesse, menée par le comte de Northumberland, se range à ses côtés. Quand le roi revient d'Irlande, ses partisans sont morts ou prisonniers, les troupes galloises de renfort sont dispersées, le duc d'York, son oncle, gouverneur du royaume, a rejoint les rebelles, et tout le pays est soulevé. Richard abandonne tout espoir : il se rend à Bolingbroke, le suit à Londres, l'adopte comme héritier et abdique en sa faveur. Séparé de sa femme que l'on renvoie en France, il est conduit en prison et finalement assassiné. Bolingbroke devenu Henry IV, déjà entouré de complots, maudira l'assassin, et pleurera sur "cette tombe hors de saison".

Marie-Françoise Audollent

Extrait de "Le Théâtre du Soleil : Shakespeare", introduction de Claude Roy, photographies de Martine Franck, Double Page, n°21, 1982.

À lire

Téléchargements

Dans notre librairie