fr | en | sp | de
Film Au Soleil même la nuit
  • Film

Au Soleil même la nuit

(Scènes d'accouchement)

1997

Le fil conducteur du film est la mise en répétition du Tartuffe de Molière créé à Vienne en Autriche en 1995, puis au festival d'Avignon et à la Cartoucherie. Pour la première fois les coulisses, le processus, les "secrets" de fabrication des spectacles du Théâtre du Soleil sont donnés à voir. Pendant huit mois, Eric Darmon a eu la liberté de tourner toute la gestation du spectacle (scénographie, travail avec l'acteur, costumes, lumière, etc.) et d'enregistrer la voix d'Ariane Mnouchkine, ses indications, ses impulsions, ses hésitations, par le biais d'un micro-cravate qu'elle a accepté de porter en permanence.

Grâce à l'étonnante transparence d'Eric Darmon, invisible à force d'être tous les jours présents, dix à douze heures, parfois plus, la caméra à l'épaule ou sur pied, les actes, les décisions, les tensions, les joies, les bêtises, les folies sont saisies sur le vif. Arrive ensuite Catherine Vilpoux qui se retrouve face à 580 heures de rushes. S'ensuit un colossal travail de visionnage, de tri, de choix, bref d'écriture.

Le film peu à peu trouve sa forme, forme elle-même induite par la quête de la forme théâtrale que le film raconte.

Est-ce un film de mise en scène ? Est-ce un film sur une troupe ? Est-ce un film sur le travail des acteurs ? Un film sur la naissance d'acteurs ? Un film sur l'apprentissage ? Un film sur l'enseignement ? Un film sur le théâtre ? Un film sur la vie ?

Probablement tout cela.

C'est en tous cas un témoignage irremplaçable.



Film documentaire d'Éric Darmon et Catherine Vilpoux en harmonie avec Ariane Mnouchkine.

DVD
Durée 2h40 (film), 29 min (bonus), 2 DVD9 NTSC
Version originale : Français / sous-titres (film) : Anglais, Allemand, Portugais
BONUS EXCLUSIF - extraits inédits de "Tartuffe" filmés en juillet 1995 au Festival d'Avignon

Une coproduction AGAT Films & Cie, le Théâtre du Soleil, La Sept Arte

© Agats Film & Cie, Théâtre du Soleil, La sept ARTE - 1997
DVD © Bel Air Classiques, 2011