fr | en | sp | de

Les Petits bourgeois

1964

De Maxime Gorki, adaptation d'Arthur Adamov, mise en scène d'Ariane Mnouchkine, décor et costumes de Roberto Moscoso.

29 mai 1964 : naissance du Théâtre du Soleil.

Création du spectacle en novembre 1964 à la M.J.C. de la Porte de Montreuil, puis 25 représentations en banlieue parisienne : Ivry, Pantin, Noisy-le-Sec, Courbevoie, Vincennes, Levallois-Perret, Maison de la culture de Bourges. Suivies de 26 représentations au Théâtre Mouffetard.

Joué jusqu'en novembre 1966.

2.900 spectateurs.

 

 

Des documents à voir ou à écouter

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

©  Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

©  Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

© Martine Franck / Magnum Photos

Les Petits-bourgeois ou la peur de vivre

"Le thème de la pièce : l'ennui, l'impossibilité de se sortir de soi. Une famille de morts-vivants englués dans une vie petite bourgeoise étouffante. Père tout-puissant, mère effacée, enfants velléitaires (Piotr et Tatiana) ; suicide. En contre-point, dynamisme d'une classe nouvelle montante (Nil et sa fiancée). Si les enfants sont conscients de l'abîme qui les sépare de leurs parents ("Père, votre vérité nous est étrangère", "les principes auxquels tu as conformé ta vie ne valent plus rien pour nous"), le père, un inutile, reconnaît l'échec de son éducation et son incapacité à communiquer avec ses enfants ("Les enfants, ils vivent, ils se taisent. Qu'est-ce qui se passe dans leurs âmes…  dans leurs têtes ? on n'en sait rien". Les enfants démissionnent devant la vie ("Je suis un être faible… " "Cette vie est au-dessus de mes forces", "Je suis fatiguée", "La vie brise les gens sans bruit, sans cris…, sans larmes, insensiblement ").

"Si la vie t'ennuie, fais quelque chose. Celui qui travaille ne s'ennuie pas". L'exemple et les conseils du mécanicien Nil et de sa fiancée, couturière, n'y feront rien".

BABLET Denis et BABLET Marie-Louise, Le Théâtre du Soleil ou la quête du bonheur, diapolivre, Editions du CNRS, Paris, 1979 (extrait)

À lire

Téléchargements