fr | en | sp | de

Premiers Pas

8e édition du Festival de troupes théâtrales

du 06 mai au 26 juin 2011

L’Histoire du Dindon
d’après Le Dindon de Georges Feydeau / Guépard échappée
Água de Beber
création / Meia Lua de Compasso
Pénélope [Ô] Pénélope
d’après Simon Abkarian / Le Cri Dévot
La Nef des Fous
texte et mise en scène de Simon Falguières / Collectif du K
L’Atelier
Jean-Claude Grumberg / Le fil a tissé
Où le temps s'arrête et sans chaussures
de Milena Csergo / L’éventuel hérisson bleu
Sur la pointe des pieds
création collective / Théâtre Transparent

}

À propos

Nous voici donc à l’aube de notre 8è édition. Comme pour la première fois, Premiers Pas retrouve la saison printanière, ce qui nous donnera l’occasion de belles soirées douces sous les marronniers de la Cartoucherie. Car cette année encore nous vous accueillerons sous chapiteau. Signe que notre festival gagne en notoriété, beaucoup de jeunes troupes nous sollicitent pour y participer. Nous en avons sélectionné sept et rallongé la durée du festival pour prolonger la fête.

Vous pourrez donc voir en vrac un Dindon de Feydeau venu d’une « tziganie » imaginaire, l’Atelier de Jean-Claude Grimberg, une création collective du jeune collectif K, une adaptation du mythe de Peter Pan, Pénélôpe [Ô] Pénélôpe de Simon Abkarian, une création collective « Sur la pointe des pieds » et un spectacle brésilien sur la Capoeira .

Une nouveauté cette année, en plus de la Grande Troupe qui, comme toujours clôturera le festival, nous vous invitons à venir à une fête d’ouverture en musique avec la grande chorale des « Musi’terriens » et une présentation des spectacles avec les troupes.


Nous accueillons en plus, de manière exceptionnelle, autour du spectacle Pénélôpe [Ô] Pénélôpe, deux conteuses, l’une grec l’autre française, qui viendront deux fois nous raconter l’Odyssée et nous emmener loin sur les flots de la mer Égée.

Nous espérons que, comme à votre habitude, vous serez nombreux à venir encourager toutes ces aventures artistiques naissantes, débattre et discuter avec les artistes, et surtout, par votre encouragement, démontrer une fois encore que les troupes ont encore de beaux jours devant elles.

Enfin, pour celles et ceux qui viendront voir plusieurs spectacles, un exemplaire de La Princesse de Clèves sera offert avec chaque forfait afin d’épargner à l’Éducation Nationale l’enseignement superflu de la littérature française, qui, comme les troupes, ne sert à rien !

Alexandre Zloto