fr | en | sp | de

Kim Ri-Hae

Danses et percussions de Corée

le 17 avril 2007

L’ARTA
L’Atelier de Paris-Carolyn Carlson
Le Théâtre du Soleil

accueillent Kim Ri-Hae

au Théâtre de l’Epée de Bois

mardi 17 avril à 20h30

 

}

Capter l’énergie du Ciel et de la Terre

Dans la pensée orientale, il convient de capter l’énergie qui émane du Ciel et de la Terre et de se l’approprier dans le but de mettre le corps humain en harmonie avec les éléments. C’est pourquoi les danseurs accordent tant d’importance à la synchronisation de la respiration avec le rythme.

Si en Occident le tempo est basé d’abord sur le pouls cardiaque, en Corée il se fonde essentiellement sur le rythme de la respiration. Si la musique occidentale a des caractéristiques dynamiques liées au rythme cardiaque, la musique coréenne est calme, raffinée, pensive : elle emprunte son caractère paisible à la respiration. Kim Ri-Hae étudie la danse coréenne avec Lee Mae Bang, figure de proue de la danse traditionnelle. 

En 1992, elle gagne la médaille d’or en danse aux KBS Gugak Daekyongyun (3èmes rencontres annuelles de musique traditionnelle de Séoul). Dès lors, elle est invitée à danser dans de nombreux pays. Elle coordonne diverses performances et autres événements visant l’échange culturel entre le Japon et la Corée et depuis 2004, enseigne à travers le monde.

La présence de Kim Ri-Hae à Paris entourée de ses musiciens pour quinze jours de masterclass exceptionnelle offre une occasion unique de découvrir les danses et percussions de Corée.

Téléchargements