fr | en | sp | de
  • Soutien solidaire
  • Publication du 23/02/2018

Chantal dans les étoiles

du 01 au 31 mars 2018

Théâtre Pôle Nord

En tournée en Drôme-Ardèche

Avec la Comédie de Valence :
01/03 : Théâtre de Die
02/03 : Puy-St-Martin
06/03 : Vinsobres
07/03 : Mirabel-les-Blacons
08/03 : Valgorge
13/03 : Lussas
14 et 15/03 : Centre les Baumes (Valence)
16/03 : Etoiles-sur-Rhône

Avec les Nouvelles Envolées du Théâtre de Privas :
20/03 : Largentière
27/03 : Vernoux-en-Vivarais
28/03 : Lamastre
30/03 : St Vincent-de-Durfort
31/03 : St Pierreville

 

Présentation

Ma tendre, mon amour. Ton père n’a pas de nom. Il est sorti de la brume, un jour d’hiver, il était à peu près 16 heures. On ne voyait rien dehors. La lumière des lampadaires éblouissait le ciel et restait prisonnière des hauteurs. En bas, on ne croisait que des ombres. C’est de là qu’il a surgi ce garçon. Il était très jeune, en pleurs, un visage tout fin, une tête d’oiseau. Il est resté moins d’une heure. Il m’a laissé plein d’argent. Je ne sais pas ce qu’il fuyait. Je sais juste qu’il était au bord du vide, qu’il n’avait plus rien à perdre, il n’avait plus rien. Ses bras n’étaient plus qu’un cri, et son cri un orage. Je ne l’aurais vu qu’une fois. Quand il est parti, une lumière blanche écarlate m’a traversée, je ne pouvais plus bouger, tout s’est arrêté. Plus tard j’ai senti que quelque chose arrivait dans mon ventre, un vertige effroyable. Puis j’ai découvert une rosée d’arc-en-ciel à l’aube. Une pluie de poussière d’étoile la nuit. J’attendais un enfant, un bel enfant. Michèle.

Ton père était un drôle d’oiseau, mon amour. Un oiseau rare, un oiseau bandit. Ses plumes avaient à peine fini de pousser qu’il les a toutes brûlées. Ça brûle vite ce genre d’oiseau. Comme les coquelicots.

Texte, chants et jeu : Lise Maussion
Création sonore et musicale : David Georgelin
Espace et lumières : Damien Mongin


Plus d'informations sur le site de la compagnie Théâtre Pôle Nord