Oui, ce site est maintenant tout à fait obsolète, nous en sommes bien conscients. Voila pourquoi nous sommes à pied d’oeuvre pour le rénover.
Bientôt il sera, dans sa forme, plus clair, plus aisé à parcourir, et son contenu plus abondant. Merci de votre patience et de votre fidélité.



 

Voici la lettre que nous avons adressée, par La Poste, au public qui nous l’a demandé.
Si, lors du prochain envoi, vous aussi souhaitez recevoir notre traditionnelle lettre d’information par voie postale, ou si, tout simplement, vous souhaitez être tenus informés de nos actualités, y compris par email, nous vous invitons à suivre ce lien et remplir le formulaire.

 

Paris, le 17 août 2015

Chers amis,

Vous savez, ou plutôt ceux qui, parmi vous, nous connaissent depuis longtemps, savent bien notre « rythme biologique ». Entre deux créations, pour des raisons diverses, financières surtout, la troupe du Soleil se disperse à la surface de la Terre, pour ensuite mieux se retrouver.
Eh bien, nous y sommes ! Le Théâtre du Soleil est en jachère cette année. Jachère qui, à nous, nous semble toujours un peu austère mais qui, si on y réfléchit bien, s’avère toujours salutaire.
Chacun travaillant ailleurs, cultivant et récoltant, de-ci de-là, selon son souffle, de quoi nourrir les prochaines semailles et retrouvailles.

Une jachère donc, propice à notre vocation de formation et de transmission, car elle nous laisse, cette année, un temps permettant le développement d’un projet qui nous est cher.

Il s’agit d’une école qui voyage. Nous l’avons appelée l’École Nomade. Elle a déjà vu le jour cet été au Chili, où, du 29 juin au 24 juillet, Ariane et une dizaine de comédiens du Théâtre du Soleil ont travaillé avec plus de cent vingt comédiens et apprentis comédiens d’Amérique latine.

Nous vous tiendrons au courant de l’évolution de notre École dont les toutes prochaines étapes seront la Suède, puis l’Angleterre, et, qui sait, en décembre, l’Inde.

Une jachère, oui, mais, ô combien bénéfique, car elle fait de notre théâtre une ruche allègre où se croisent de grands maîtres et de jeunes pousses, tous issus d’horizons géographiques ou même artistiques très – parfois très, très, – différents, mais, si l’on y regarde de près, partageant tous les mêmes aspirations.
Une jachère hyperactive en quelque sorte, où depuis notre dernière représentation de Macbeth nous avons déjà reçu pas moins d’une dizaine d’aventures théâtrales ou spectaculaires et où, dès la rentrée, nous nous apprêtons à en accueillir encore plus.

Donc, venez nous voir ! Car, attention, cette année, la rentrée c’est demain.

Alors :

1) du 5 septembre au 16 octobre :
Nous accueillerons la nouvelle création de Yann Reuzeau et de sa compagnie Sylsyl, De l’ambition, un spectacle qui s’attaque au thème de l’adolescence. Avec, en alternance, la reprise, espérée par beaucoup, de Chute d’une nation, une série épique et politique en quatre épisodes.

2) du 30 octobre au 13 décembre :
La Baraque Liberté que vous ne connaissez pas encore et le Théâtre Aftaab que vous commencez à bien connaître – et qui fêtera cette année ses 10 ans –, se sont associés pour présenter leurs deux spectacles au cours d’une même soirée. Il s’agit de Bouc de là ! mise en scène de Caroline Panzera, et de la reprise, elle aussi très attendue, de La Ronde de nuit, création collective, mise en scène de Hélène Cinque.

3) du 19 octobre au 6 décembre :
Nous avons confié les clés de notre salle de répétition à notre amie Chantal Morel pour une aventure encore secrète, c’est-à-dire dont nous-mêmes ignorons encore tout, si ce n’est ce qu’elle a bien voulu nous en dire : Les Bienveilleurs.

3 bis) Nous sommes très heureux et très fiers de la présence de Bernard Sobel à la Cartoucherie, qui sera en résidence pour trois ans chez nos amis de l’Épée de Bois où il présentera sa nouvelle mise en scène La fameuse tragédie du riche Juif de Malte de Christopher Marlowe. Ce sera du 4 au 29 novembre.

4) du 16 au 20 décembre :
Nous vous proposerons cinq représentations exceptionnelles de percussions (Samulnori) et danses (Salpuri) traditionnelles de Corée, où seront réunis deux très grands artistes que nous avons déjà reçus en 2000, 2005 et 2007, le percussionniste Kim Duk-soo et la danseuse Kim Ri-Haé, qui avaient tous deux également préparé les comédiens du Soleil pour Tambours sur la digue et pour Les Éphémères.

5) Pendant ce temps, du 7 décembre au 3 janvier 2016 :
Dans notre salle de répétition, Jean-Pierre Bodin s’emploiera à « l’invention d’une nouvelle fraternité » avec Très nombreux chacun seul, un spectacle sur la souffrance au travail dans une société où « le cœur a fini lui aussi par ne devenir que de l’os ».

6) Pendant ce temps, du 26 au 30 décembre :
Nous terminerons joyeusement l’année en musique, avec une série de concerts 
du groupe Bratsch qui, tout aussi joyeusement et après plus de quarante ans de voyages, de succès et d’amitiés, a décidé de mettre fin à sa belle aventure et ranger définitivement ses valises.

Et ensuite, ce que vous attendez tous, ce sera... Ah ! On oubliait !

Sachez que le beau cinéma Le Balzac, à Paris, organisera, à l’intention du public scolaire – et autre, si affinité – des projections de notre film Les Naufragés du Fol Espoir.Voici déjà un premier calendrier :
- À partir du 22 septembre jusqu’au 14 octobre, ce sera tous les mardis à 9h30.
- À partir du dimanche 20 septembre, ce sera tous les dimanches à 10h jusqu’au... tant que ça marche ! On verra bien.

Et ensuite, en janvier 2016, ce sera ce que vous attendez tous, le début ... Ah ! Pardon ! On oubliait aussi :
- Voici une nouvelle qui, nous le savons, ravira ceux qui, parmi vous, nous le réclament depuis tant de temps : le négatif de notre film 1789 vient d’être restauré et numérisé en haute définition. Autrement dit, après plus de 20 ans d’absence en salle, 1789 va à nouveau faire sa sortie au cinéma puis sera disponible en DVD.

Ensuite, en janvier 2016 ce sera... ce que nous aussi, nous attendons avec une fébrile impatience :
- Le Théâtre du Soleil commencera à répéter son prochain spectacle.

Mais en attendant que nous vous en disions plus sur ce sujet, car, à partir de janvier 2016, nous vous en dirons évidemment bien plus, nos hôtes seront chez nous, ils répèteront, ils joueront. Ils vous attendront, ils vous espèreront. Et une partie du Théâtre du Soleil sera là, têtue et fidèle au poste, contre vents et marées, pour les aider à vous recevoir et pour vous aider à les retrouver ou à faire leur connaissance.

Comme toujours les portes téléphoniques de notre location vous sont grandes ouvertes, tous les jours de 11h à 18h.

À très vite. À tout de suite.

Le Théâtre du Soleil