Paris, le 6 juillet 2017

Chers amis, cher public,

Grâce à vous et au fervent enthousiasme des 76 967 d’entre vous qui êtes déjà venus nous voir depuis le 5 novembre dernier, nous avons joué notre 141e représentation d’Une chambre en Inde ce dimanche 2 juillet.
D’ici nos retrouvailles en septembre, voici quelques nouvelles et autres perspectives.

Une chambre en Inde
Après une première série de 131 représentations au Théâtre du Soleil et 10 aux Printemps des Comédiens à Montpellier, nous commençons à paqueter soigneusement décor et costumes dont les malles s’apprêtent à appareiller bientôt, longue traversée des océans, jusqu’à la prochaine escale de notre tournée.
- Nous jouerons à New York du 5 au 20 décembre 2017, à l’invitation de l’Armory qui avait déjà accueilli nos représentations des Éphémères en 2009.
- Puis de retour à Paris, nous reprendrons notre spectacle à la Cartoucherie, à partir du 23 février 2018. Et notre location ouvrira quant à elle ses portes dès le lundi 11 décembre.
(Amis professeurs et responsables de collectivités, sachez que pour votre part vous pouvez d’ores et déjà effectuer vos réservations au 01 43 74 88 50, d’abord jusqu’au 13 juillet puis à partir du 21 août.)

Aussi, au Théâtre du Soleil
Tout au long de l’année et comme toujours dès que nous le pouvons quand la troupe du Soleil vogue en dehors de ses propres nefs, notre théâtre se fera à nouveau l’abri et le laboratoire de jeunes ou moins jeunes équipées venues s’essayer à diverses esquisses et autres travaux préparatoires. Et, plus que jamais à vos côtés espérons-nous, nous accueillerons pas moins d’une quinzaine de nouvelles aventures artistiques, avec pour commencer
- cet automne :
- du 28 septembre au 22 octobre 2017, Nathalie Joly qui chantera Yvette Guilbert, en intégrale, dans sa fameuse trilogie Yvette Yvette Yvette ! ;
- du 19 octobre au 19 novembre 2017, chez nos amis et voisins de l’Épée de Bois, une nouvelle occasion pour Jean-François Matignon et sa Compagnie Fraction de rendre compte du fracas du monde avec La Fille de Mars, d’après Heinrich von Kleist ;
- cet hiver :
- du 17 janvier au 25 février 2018, une interrogation sur le silence de la mémoire que Murielle Bechame et Luc Boltanski nous proposent avec Lili 54-82 : un roman photo ;
- du 11 janvier au 11 février 2018, toujours chez nos amis et voisins de l’Épée de Bois, Bernard Sobel revient pour la troisième année consécutive avec une grande pièce sur le théâtre, la nature de l’illusion théâtrale et ses effets, Les Bacchantes, d’après Euripide.

Et aussi, ici et ailleurs
D’autres de nos grandes aventures poursuivent leurs heureuses pérégrinations, continuant parfois de tracer encore leur patient chemin :
- la collection « Théâtre du Soleil au format numérique » vient tout juste de paraître aux Éditions Théâtrales, et 15 de nos livres sont déjà disponibles au format PDF et ePub en suivant ce lien ;
- de nouvelles sessions de répétitions des comédiens du Théâtre du Soleil avec Robert Lepage auront, à nouveau, lieu à la Cartoucherie en septembre 2017 et en février 2018 autour de cette création encore pour vous très mystérieuse, mais sur laquelle nous serons heureux de lever bientôt le voile ;
- un très attendu retour de notre École nomade en Inde à Pondichéry en janvier 2018, puis, à l’étude et en projet, de nouvelles destinations espérées pour ces tentatives de transmission de nos pratiques ;
- un nouveau site internet, ce grand chantier virtuel et par deux fois ajourné, prendra officiellement ses quartier sur la toile à l’automne prochain ;
- et enfin, une lettre au public, ce grand chantier traditionnel et en vrai, cheminera sous enveloppe jusqu’à vos boîtes à lettres avant la fin de l’année.

À tout de suite,

Le Théâtre du Soleil